Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Santolines en Provence
  • Les Santolines en Provence
  • : Présentation de notre maison d'hôtes près d'Orange. Commentaires de nos hôtes. Mes recettes.
  • Contact

Bienvenue/welcome/willkommen!

Bienvenue sur notre blog, ouvert à nos hôtes qui désirent laisser un commentaire, que ce soit après avoir visité notre site web , ou après un séjour aux Santolines. Vous y trouverez aussi quelques recettes de mets dégustés dans notre maison d'hôtes.  

 

Welcome on our blog, which was created for our guests who wish to tell their opinion about our website or about  their stay at les Santolines.You'll also find a few recipes from our guesthouse.  

 

Willkommen zu unseren Gästen, die entweder nach ihrem Besuch unserer Webseite oder nach ihrem Aufenthalt in les Santolines einen Kommentar hinterlassen möchten! Hier findet ihr auch einige Rezepte von Gerichten, die in unserem Gästehaus angeboten werden.

 

 

Recherche

18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 17:33

soupe-au-pistou.JPG

La voici enfin, cette recette maintes fois

promise et tant attendue de nos hôtes!

 

   Emblématique de la Provence, où chaque famille possède "sa" recette, la meilleure!

 

 

 

   

Trempage des haricots de préférence la veille, à défaut 4 heures ; épluchage des légumes selon quantité ; cuisson 3 heures

Ingrédients (par personne) pour la soupe

·         50 g de haricots secs roses

·         50 g de haricots secs « cocos » blancs

·         1 tomate

·         1 carotte

·         1 courgette

·         1 pomme de terre

·     100 g de haricots verts (ou haricots plats, dit "écheleurs")

·         30 g de pâtes (de préférence des petites coudées)

Pour le goût de l’ensemble : une tige de céleri-branche ; 1 couenne de lard ou 1 jambonneau, ou un talon de jambon cru (mais plus sec)

 

Ingrédients pour le pistou (base 4 personnes) :

·         36 feuilles de basilic ou 2 cs de basilic haché (si pratique tout prêt!)

·         10 gousses d’ail

·         100 g de parmesan

·         25 cl d’huile d’olive

·         1 cc de gros sel

 

 

Préparation :

La veille :

·         Ecosser éventuellement les haricots et les faire tremper dans de l’eau froide (grande marmite ou cocotte)

·         Préparer le pistou, traditionnellement, dans un mortier : y placer le basilic, les gousses d’ail épluchées et dégermées et  le gros sel. Piler patiemment (l’ail a une fâcheuse tendance à sauter partout !) jusqu’à former une pommade ; ajouter ensuite l’huile d’olive et le parmesan ; bien mélanger et placer au réfrigérateur

 

Le jour « J », de bon matin, dans la maison endormie…

·         Egoutter les haricots secs

·         Faire bouillir dans une grande marmite (ou cocotte-minute laissée ouverte) environ 5 l d’eau salée

·         Y jeter les haricots secs, le céleri coupé en petits morceaux ainsi que le jambonneau

·         Eplucher les carottes, les pommes de terre et les courgettes (une bande sur deux) et les couper en petits cubes.

·         20 à 30 minutes plus tard (le temps de l’épluchage), ajouter les légumes frais

·         Eplucher les haricots verts et les couper en petits tronçons ; les ajouter dans la marmite.

·         Faire cuire environ 2 h 30 en remuant de temps en temps. La cuisson peut aussi bien se faire en deux fois…

·         Une fois les légumes cuits, ajouter les pâtes et faire cuire selon leur temps de cuisson indiqué sur le paquet

·         A la fin, ajouter une bonne cuillerée de pistou, goûter afin de rectifier l’assaisonnement éventuellement (sel + pistou) et laisser infuser 10 bonnes minutes, sans cuire.

·         Effilocher la viande et répartir dans les assiettes

·         Servir avec un beau pot de pistou fait maison, chaque convive pourra ainsi  ajouter la quantité dans son assiette selon son goût. Je présente également un pot de parmesan râpé très finement (avec l’inégalée râpe Microplane)

 

Trucs et astuces

·         La soupe au pistou est un plat complet, une soupe épaisse.  Il convient donc de bien tourner durant la cuisson afin qu’elle n’attache pas.

·         La soupe au pistou est encore meilleure réchauffée ; vous pouvez donc la préparer la veille et n’ajouter les pâtes qu’au dernier moment.

·         Il est de tradition de faire le pistou dans un beau mortier provençal en marbre, avec pilon en buis, comme le mien photographié ici et auquel je tiens beaucoup….le pistou obtenu est paraît-il meilleur… pourtant je dois avouer que mon mixer (Thermomix) m’a beaucoup aidée ces derniers temps…et que je n’ai pas perçu de différence… mais chuuuuuuuuut !

·         De même, pas question de préparer ce plat traditionnel à la cocotte-minute ! et pourtant, si vous êtes pressée, cela devrait pouvoir se faire en 40 mn. Par contre, vous vous priveriez de cette délicieuse odeur qui embaume la maison, à laquelle je ne veux personnellement pas renoncer !

·         N’ajouter le pistou qu’en fin de cuisson, car le basilic perd rapidement sa saveur

·         Selon les régions, on ajoute au pistou de la tomate, du fromage de Hollande (de préférence vieux), du gruyère ; la recette indiquée ci-dessus est celle que j’utilise

·         La soupe au pistou se congèle très bien.

·         Le mot provençal « pistou » vient du latin « pistare » (= piler, broyer), et désigne le pilon ; contrairement à son cousin italien, le pesto, il ne contient pas de pignons de pin. Le fromage est facultatif.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Santolines en Provence - dans Recettes
commenter cet article

commentaires