Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Les Santolines en Provence
  • : Présentation de notre maison d'hôtes près d'Orange. Commentaires de nos hôtes. Mes recettes.
  • Contact

Bienvenue/welcome/willkommen!

Bienvenue sur notre blog, ouvert à nos hôtes qui désirent laisser un commentaire, que ce soit après avoir visité notre site web , ou après un séjour aux Santolines. Vous y trouverez aussi quelques recettes de mets dégustés dans notre maison d'hôtes.  

 

Welcome on our blog, which was created for our guests who wish to tell their opinion about our website or about  their stay at les Santolines.You'll also find a few recipes from our guesthouse.  

 

Willkommen zu unseren Gästen, die entweder nach ihrem Besuch unserer Webseite oder nach ihrem Aufenthalt in les Santolines einen Kommentar hinterlassen möchten! Hier findet ihr auch einige Rezepte von Gerichten, die in unserem Gästehaus angeboten werden.

 

 

Recherche

22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 17:25

citre et yuzu 2013 a

 

 

eh oui!  Voilà ce que j'ai fait des deux yuzus restant! Je les ai ajoutés à de la citre, qui est réputée pour  bien "prendre" les arômes, en particulier ceux des agrumes.

 

Et ce fut une excellente idée! Car deux yuzus, soit environ 150g, ajoutés aux 2 kg de citre, produisent une délicieuse marmelade à la saveur subtile, mais parfaitement identifiable, de yuzu!

 

 

La recette:

 

  • 2 kg de citre
  • 2 yuzus (environ 150g)
  • 1 kg de sucre blond bio

 

  • Peler la citre à l'aide d'un couteau économe, l'épépiner et la couper en gros morceaux
  • Peser l'ensemble et mettre dans la bassine à confiture; placer les pépins dans une boule à riz ou un sachet , plongé dans la bassine (les pépins aideront à la gélification grâce à la pectine qu'ils contiennent)
  • extraire le jus de yuzu et l'ajouter à la citre
  • prélever les zestes des yuzus et les faire blanchir 5 mn
  • procéder de même avec les membranes (voir ici)
  • mettre zestes et membranes dans la bassine à confitures
  • ajouter le sucre (la moitié du poids de la citre) et laisser macérer 24h en remuant de temps en temps
  • portez ensuite à ébullition et faire cuire à petits bouillons environ 1 heure
  • laisser reposer 24 h
  • faire cuire 1 heure
  • laisser encore reposer 24 h
  • refaire alors cuire environ 1 heure, jusqu'à ce que la confiture gélifie (faire le test de la goutte sur une assiette froide, elle doit se figer en refroidissant)
  • mixer grossièrement à l'aide d'un robot plongeur dit "girafe"
  • verser la marmelade encore très chaude dans les pots

 

Pour les conseils concernant les confitures en général, voir ici

Pour d'autres confitures à base de citre, voir ici

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 10:23

 

eh oui! l'agrume présenté il y a quelques jours est bien un yuzu!Yuzus 01 2013 b

 

 

 

 

 

Notre arbuste, acheté tout petit chez Bachès en 2011, nous a gratifiés de 8 yuzus!

 

Je dois dire que ce fut une très belle surprise, car le vendeur me remettant notre commande lors des Journées des plantes rares de Sérignan-du-Comtat en avril 2011 ne nous avait donné aucune garantie , laissant même entendre qu'il me faudrait être "très patiente"!

 

Le voici un an après, en avril 2012; vous vous rappelez?

 

Yuzu 15 04 2012

Yuzu fleurs 145 04 2012

 

 

Etant donné que les pépinières Bachès en disent ceci:

 

"Catégorie : YUZU
Nom commun : yuzu, un des citrons du Japon
yuzu de semis
Arbre à croissance lente dans sa jeunesse. Très épineux. Fructification lente et parsemée, pouvant prendre plusieurs années, parfois 1 an sur 2.
Fruit arrondi comme une mandarine, jaune à maturité. L'écorce est excellente en cuisine. Parfum formidable.
rusticité : -10°C/-12°C ( Tendance à se défolier l'hiver a -12°C)"

 

je ne suis pas certaine de pouvoir en récolter en 2013!  Espérons...

 

Car le parfum de cet agrume japonais est extraodinaire!!! à la maison nous adorons en tout cas.

Et la marmelade réalisée nous plaît beaucoup aussi: d'une consistance parfaite et d'un goût exquis!

Nos hôtes devraient se régaler aussi...

 

 

marmelade de yuzu 01 2013

 

 

Ma recette:

 

 

Marmelade de yuzu

  • 5 yuzus, soit environ 400g
  • 200 g de sucre blond bio
  • 1,5 g de pectine jaune

 

 

  • bien brosser les yuzus sous l'eau; enlever parties abîmées et pédoncules
  • couper chaque fruit en deux et recueillir le jus (il y en a très peu)
  • enlever tous les pépins (TRES nombreux!) et les mettre de côté
  • couper la pulpe et les membranes en gros morceaux
  • porter une casserole d'eau à ébullition et y faire cuire les membranes 5 à 10 mn, selon goût, afin d'en atténuer l'amertume
  • durant ce temps, couper les zestes en lanières très fines d'environ 1 à 2 mm de large (à l'aide d'un couteau bien tranchant, par exemple à lame en céramique)
  • égoutter les membranes
  • ébouillanter également les zestes environ 5mn et les égoutter
  • placer dans la bassine à confiture le jus, les zestes et le tiers du sucre
  • mettre les pépins, la pulpe et les membranes dans une boule à riz et la plonger dans cette bassine
  • recouvrir tout juste d'eau
  • porter à ébullition puis faire cuire à petits bouillons environ  20 à 25 mn, en ajoutant le reste du sucre au fur et à mesure et en remuant régulièrement; ajouter la pectine mélangée à un peu de sucre à la fin et bien mélanger
  • verser dans des bocaux à couvercle vissé, les fermer et les retourner immédiatement

marmelade-de-yuzu-b-01-2013.JPG

 

 

 

Trucs et astuces:

  • Selon que vous aimiez la marmelade d'agrumes plus ou moins amère, vous pouvez ébouillanter une ou deux fois les membranes et les zestes, de 5 à 10 mn selon votre goût.
  • voulant profiter au maximum de ce cadeau de la nature, pratiquement introuvable frais en France, ou à des prix prohibitifs,  j'ai TOUT utilisé!
  • j'ai conservé malgré tout quelques pépins... avis aux amateurs!

 

 

Clin d'oeil

Si vous avez bien suivi, il devrait rester 3 yuzus.... qu'en ai-je donc fait?

 

Eh bien, nous en avons donné un à notre amie Nathalie, célèbre blogueuse culinaire; Nathalie n'a jamais pu jusqu'à présent trouver de yuzu que sous forme de jus et cela lui permettra sans nul doute de nous concocter quelques recettes inventives!

 

Quant aux deux autres....je les ai là aussi utilisés en marmelade; recette à venir...

 

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 15:00

Yuzus-01-2013-b.JPG

 

De notre production, et je n'en suis pas peu fière!

 

Alors, qui devine l'objet de notre prochaine recette?

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 14:46

Citre-01-2013.JPG

 

 

  • ·        2 kg de gigérine

 

  • ·        1 kg de sucre (blond bio pour moi)

 

  • ·        2 citrons (bio)

 

  • ·        Un morceau de gingembre frais d’environ 5 cm (selon goût)

Gigerine.JPG

 

 

Attention, la cuisson se fait sur trois jours !


 

 

  • ·   Peler la gigérine à l’aide d’un couteau économe ; l’épépiner et la couper ensuite en gros morceaux.

 

  • ·        Mettre dans une bassine à confitures ou dans une cocotte à fond épais.

 

  • ·        Y ajouter le sucre et les citrons coupées en lamelles. Bien mélanger.

 

  • ·        Mettre les pépins des citrons dans une boule à riz ou un sachet à plonger  dans la cocotte  (leur pectine aidera à la gélification)

 

  • ·        Laisser macérer une nuit si possible ; sinon démarrer la cuisson au minimum 2 heures après.

 

  • ·        Faire cuire à petite ébullition durant 1 heure puis laisser refroidir 24 heures.

 

  • ·        Le lendemain, refaire cuire 1/2 heure, puis encore le surlendemain, après y avoir ajouté le gingembre frais râpé.

 

  • ·        On peut laisser les morceaux de gigérine entiers ; personnellement, je les réduis à l’aide d’un robot-plongeur, dit aussi « girafe » (comme pour les soupes). La gigérine doit être bien confite, translucide, le mélange doit « coller » aux parois de la bassine (bien surveiller et mélanger!).

 

  • ·        Vérifier la gélification sur une assiette froide avant de verser la marmelade dans les pots.

 

  • ·        Verser la marmelade brûlante dans les pots; fermer ceux-ci et les retourner  immédiatement.

 

 

 

 

NB La gigérine, également appelée « pastèque à confiture », barbarine, méréville ou citre, est une variété de la pastèque (Citrullus lanatus), de la famille des Cucurbitaceae. 

Elle est communément appelée « courge gigerine » ou « courge barbarine » dans le sud de la France, bien qu'elle ne soit pas une courge au sens strict du terme. Elle porte le nom de citres dans l'arrondissement d'Apt, et de mérévilles dans celui de Carpentras. En Espagne ou au Portugal, elle y porte le nom de gila. (Source Wikipédia)

 

Cette marmelade est assez sucrée, mais une quantité moindre de sucre la rendrait moins facile à conserver.

La gigérine « prenant » particulièrement bien le goût des ingrédients qui lui sont associés, il est possible de créer une infinité de variantes.

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 14:54

Encore une petite fantaisie rapide pour accompagner  l'apéritif, inspirée des "pommes d'amour" de notre enfance!

 

L'occasion aussi d'essayer le caramel maison!

 

 

Ingrédients par personne

  • 4 petites tomates "cocktail"
  • 1 cuillerée à soupe de sucre en poudre(blond bio pour moi)
  • graines de pavot
  • graines de sésame (de préférence torréfiées, 1 mn à la poêle à sec)
  • de petites piques en bois

 

Préparation (10 mn)

  • laver et sécher les tomates, enfoncer une petite pique du côté du pédoncule
  • préparer une petite coupe de pavot et une de sésame
  • verser le sucre dans une petite casserole et faire caraméliser à sec
  • tremper chaque "sucette" à moitié dans le caramel puis aussitôt dans les graines
  • déposer sur une assiette

 

Trucs et astuces

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 14:14

C'est très facile, rapide à réaliser, et spectaculaire! donc toutes les qualités!

 

Je me suis inspirée d'un apéro servi dans un restaurant gastronomique de la région: l'Oustalet à Gigondas

 

 

Ingrédients par "sucette":

  • une cuillerée à café de parmesan râpé
  • une pincée de nigelle (ou autre)
  • un gressin (maison ou non)

 

Préparation et cuisson (15 mn en tout)

  • faire chauffer le four à 200 °C
  • râper le parmesan; le mélanger avec la nigelle dans une petite coupe
  • poser les gressins sur une plaque à pâtisserie recouverte d'un papier sulfurisé, en les espaçant bien (4 gressins par plaque)
  • poser un emporte-pièce sur l'extrémité du gressin et y verser le parmesan, en couvrant bien tout le cercle. Cela n'a pas besoin d'être très régulier, car le parmesan va de toute façon s'étaler un peu à la cuisson
  • mettre à cuire une dizaine de minutes, sans laisser roussir, car cela donnerait un goût amer
  • attendre que les sucettes soient refroidies pour les décoller avec précaution
  • dresser les sucettes dans un verre haut

 

Trucs et astuces

  •  le parmesan râpé à la dernière minute est bien meilleur...
  •  vous pouvez opter pour une autre épice (ou pas du tout!), mais il vaut mieux privilégier une épice qui offre un joli contraste avec le parmesan et qui soit "visible", le cumin par exemple, le thym, le romarin, ou même de petits morceaux de tomate séchée, etc. Vous pouvez l'ajouter  une fois le parmesan déposé sur la plaque
  • des gressins fins sont plus jolis et évoquent davantage la sucette

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 09:54

Galette-frangipane.JPG

 

Essayez cette recette, vous ne serez pas déçus, car le résulat sera nettement meilleur que ce que vous pourrez trouver dans le commerce! Sa préparation est simple et rapide. Cette frangipane est un mélange de crème pâtissière et de crème d'amandes, ce qui la rend plus légère et tout aussi goûteuse. J'ai doublé les proportions de la recette initiale prise sur le site "750 g".

 

 

Préparation: 30 mn

Cuisson: 30 mn

  

Ingrédients pour 8 à 10 personnes:

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée

pour la crème d'amandes:

  • 200 g de poudre d'amandes
  • 180 g de sucre
  • 100 g de beurre mou (ou 2 petits suisses)
  • 2 oeufs (bio)
  • 3 à 4 gouttes d'essence d'amande amère

pour la crème pâtissière:

  • 250 ml  de lait
  • 40 g de sucre
  • 2 jaunes d'oeufs (bio)
  • 30 g de farine (ou de maïzena pour moi)

pour la dorure: 1 jaune d'oeuf

 

Préparation:

 

1 Crème pâtissière

  • Faire bouillir le lait dans une petite casserole
  • Dans un bol, fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre, puis incorporer la poudre d'amandes
  • Verser sur le lait, remettre sur le feu et laisser épaissir environ 3 mn sans cesser de tourner
  • Réserver en filmant "au contact" (directement sur la surface de la crème) afin d'éviter la formation d'une croûte

 

2 Crème d'amandes

  • Mélanger le beurre mou et le sucre, incorporer ensuite les oeufs puis la poudre d'amandes
  • Incorporer la crème pâtissière à cette crème d'amandes, ajouter l'extrait d'amande amère: la frangipane est prête
  • La placer quelques minutes au réfrigérateur, afin de la raffermir un peu, le temps de préparer la galette.

3 Montage de la galette

  • Préchauffer le four à 200 °C (chaleur tournante pour moi)
  • Etaler la pâte feuilletée en deux disques de 24 cm de même taille
  • Etaler la frangipane sur le premier disque jusqu'à 3 cm du bord
  • Mettre la fève
  • Badieonner le bord de blanc d'oeuf ou d'eau, à l'aide d'un pinceau, afin de mieux souder les deux disques
  • Poser le second disque sur le premier et souder les bords en pinçant bien les deux parties entre les doigts; cela doit être hermétique sous peine de voir la crème s'échapper durant la cuisson!
  • Dorer le dessus au jaune d'oeuf et dessiner des croisillons avec un couteau, très délicatement; surtout ne pas traverser la pâte!
  • Enfourner la galette pour 30 mn, jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 11:31

Ces petits biscuits colorés viendront s'ajouter à mes cadeaux gourmands pour Noël. Mais rien ne vous empêche d'en confectionner toute l'année, en variant les formes et les couleurs!

L'association du chocolat et de l'orange, encore renforcée par le glaçage, est un délice!

 

Cette recette provient du blog "du miel et du sel"

 

Biscuits-choco-orange.JPG

Préparation et cuisson: 30 mn, plus 2 h de repos de la pâte

 

Pour environ 80 petits gâteaux :

  • 100 g de chocolat noir amer
  • 1 orange (zeste et jus)
  • 125 g de beurre à température ambiante
  • 125 g de sucre semoule (blond bio pour moi)
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf (bio; pensez aux conditions de vie des poules!)
  • 200 g de farine
  • 1 cuil. à café rase de levure
  • 200 g de sucre glace
  • Râper le chocolat avec une grosse râpe, ou bien le hacher finement au couteau (j'ai utilisé des "chunks" de chocolat).
  • Râper aussi le zeste de l'orange.
  • Travailler le beurre mou en pommade avec le zeste, le sucre et le sel.
  •  Incorporer l'œuf.
  • Ajouter la farine mêlée à la levure, et en dernier le chocolat. Travailler rapidement jusqu'à ce que la pâte soit homogène et puisse être rassemblée en boule.
  • Emballer la pâte dans un film et la laisser reposer au moins 2 heures au frais. (C'est encore mieux si vous préparez la pâte la veille et la laissez reposer toute la nuit.)

 

  • Au sortir du frigidaire, la pâte est très dure, la laisser 30 mn à température ambiante pour qu'elle redevienne malléable.
  • Allumer le four à 180°C, à  chaleur tournante si possible, car vous allez faire cuire plusieurs plaques à la fois.
  • Etaler la pâte au rouleau sur un plan de travail fariné, sur 3 mm d'épaisseur environ, et découper les biscuits à l'emporte pièce.
  • Les ranger au fur et à mesure sur une plaque de cuisson, en les espaçant car ils vont un peu gonfler en cuisant.
  • Enfourner les plaques et laisser cuire les biscuits pendant 8 min environ.  Surveillez la couleur, ils doivent dorer légèrement. Voir ceux qui ne sont pas encore glacés sur la photo ci-dessus.
  • Durant ce temps, préparer le glaçage (voir ci-dessous)
  • Ils sont encore un peu mous à la sortie du four : pour ne pas les casser, attendre 30 secondes puis les mettre sur une grille et appliquer aussitôt le glaçage.

 

 

Préparation du glaçage.

  • Reprendre votre orange et la presser. Mélanger le sucre glace avec environ 4 cuillerées à soupe de jus d'orange, pour obtenir un glaçage légèrement coulant. Si le glaçage est trop épais, rajouter quelques gouttes de jus d'orange, s'il est trop liquide, ajouter du sucre glace.
  • Vous pouvez diviser la quantité en autant de bols que de couleurs différentes et colorer selon l'effet désiré
  • Avec un pinceau ou une petite cuiller, passer ce glaçage sur les gâteaux et laisser durcir quelques heures à température ambiante.

 

 

Trucs et astuces:

  • Le glaçage durcira plus vite si vous l'étalez à la sortie du four!
  • J'ai choisi de l'étaler grossièrement à la petite cuiller, car il ne me restait plus beaucoup de sucre glace et que je ne voulais pas en gâcher, mais il serait préférable, si vous voulez un aspect impeccable, d'en préparer une plus grande quantité et de le faire couler sur les biscuits dans leur intégralité.
  • Les "chunks" de chocolat sont de petits dés, plus faciles à utiliser ici que les "pistoles", car de taille plus réduite.
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 10:48

Biscotti-pistaches-canneberges-5.JPG

 

Ces délicieux biscuits sont cuits deux fois, d'où leur nom, d'origine latine, "bis" + "cotti" (cuits).

D'après une recette "Kitchen Aid", mais réalisable aussi à la main ou avec n'importe quel robot!

 

Ingrédients pour une soixantaine de biscotti :

  • 400 g de farine
  • 2 cc de levure chimique
  • 180 g de sucre
  • 3 oeufs (gros, bio)
  • 75 g de canneberges séchées (appelées aussi "cranberries")
  • 75 g de pistaches décortiquées, non salées, torréfiées

 

  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Mélanger la farine, la levure et le sucre avec le batteur plat dans le bol du robot (vitesse 2) pendant une quinzaine de secondes.
  • Monter le crochet pétrisseur et ajouter les oeufs un par un, en vitesse 4 jusqu'à ce que la pâte s'amalgame.
  • Ajouter les cannbeberges et les pistaches et pétrir à la vitesse 2 jusqu'à ce que la pâte se détache des parois du bol.
  • Diviser la pâte en 2 morceaux.
  • Sur une surface farinée, former 2 boudins et les disposer sur une plaque allant au four.

 

 

 


Biscotti-pistaches-canneberges-1.JPG

 

 

  •  Enfourner pour  25 minutes jusqu'à ce que les bords soient légèrement dorés.
  • Les sortir du four, laisser reposer 10 minutes puis les découper en tranches d'environ 1 cm d'épaisseur

 

Biscotti pistaches canneberges 3 

 

 

 

 

 

 

 

 


  • Repasser au four, environ 10 mn par face si vous voulez qu'ils soient bien secs.
  • Laisser refroidir sur une grille

 

 

 

 

 

  • Biscotti pistaches canneberges 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trucs et astuces:

  • Ces biscuits sont bien secs et durs, mais c'est ainsi qu'ils doivent être! Ils se conservent d'autant plus facilement. Les canneberges séchées restent malgré tout bien moelleuses, assurant un agréable contraste.
  • Vous pouvez remplacer les canneberges par des cerises confites, les pistaches par des amandes, des noisettes, noix de cajou, etc...au gré de votre fantaisie et de vos stocks!
  • Quels que soient les fruits secs utilisés, ils exhaleront mieux leur parfum si vous les faîtes torréfier au préalable: les étaler sur une plaque à pâtisserie et enfourner pour 15 mn dans un four préchauffé à 150°C. Laisser refroidir avant de les utiliser pour ne pas faire chaufer la pâte.

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 10:06

 

 

Préparation et cuisson: environ 30 mn, plus 2 fois 1 h d'attente; ou préparer la pâte la veille

 

 

Amaretti-citron.JPG

 

 

Ingrédients pour une vingtaine d'amaretti:

  • 200 g de poudre d'amandes
  • le zeste d'un citron (bio maison pour moi)
  • 180 g de sucre semoule
  • 2 blancs d'oeufs
  • quelques gouttes d'essence d'amande amère
  • un peu de sucre glace pour le décor

 

  • Mélanger poudre d'amandes et sucre
  • Ajouter les blancs d'oeufs (non montés en neige), l'essence d'amande amère et le zeste de citron
  • Mettre la pâte au frais, couverte d'un film "au contact" (c'est-à-dire posé directement sur la surface); laisser refroidir au minimum une heure

 

  • Une fois la pâte refroidie, façonner de petites boules, les poser sur une plaque à pâtisserie recouverte d'un papier sulfurisé ou analogue.
  • Saupoudrer légèrement de sucre glace
  • Laisser sécher environ une heure, à température ambiante

 

  • Préchaufer le four à 180 °C
  • Aplatir légèrement si besoin les amaretti et faire cuire environ 20 mn. Ils ne doivent pas dorer.

Ces petits biscuits très légers se conservent plusieurs jours (voire semaines) dans une boîte métallique

 

Trucs et astuces: la pâte est très collante et il est difficile de la travailler ? refroidissez vos mains sous l'eau courante, conservez-les même légèrement humides  et cela ira beaucoup mieux!

 

Vous pouvez bien sûr utiliser cette recette de base pour des amaretti aromatisés selon votre goût (zeste d'orange, anis, cardamome, réglisse...)

 

Ces petits biscuits feront partie des mes "cadeaux gourmands" offerts à mes proches pour Noël!

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0